Sur vos écrans

Skam: qu’est ce que c’est, et pourquoi c’est génial

Si vous n’avez pas entendu parler de Skam, il est grand temps de sortir de la grotte dans laquelle vous êtes retranchés. Cette série norvégienne fait, depuis quelques semaines, fureur sur les réseaux sociaux.

Et quand je dis fureur, je veux dire « raz-de-marée continuel sur Twitter depuis un mois ». Ma tl ne parle plus que de ça, je vous jure (bon, je reconnais que j’y suis un peu pour quelque chose).

Si vous vous attendiez dans cet article à me voir me plaindre de cet engouement pour cette étrange série venue des pays scandinaves, vous vous trompez. Au contraire, je suis là pour vous livrer en exclusivité les raisons de la soudaine passion que l’Internet voue à Skam.

SKAM.jpg

Commençons par parler de ce qu’est véritablement Skam :

Il s’agit d’une web-série nous venant tout droit de Norvège, et qui est diffusée depuis 2015. Elle dépeint la vie quotidienne d’une bande de lycéens d’Oslo qui, au début de la série, ont 16 ans. Un plot simple, sans rien d’extravagant, mais croyez-moi, diablement efficace (mais j’y reviendrais plus tard).

Le mode de diffusion de Skam diffère totalement de celui des séries américaines auxquelles nous sommes habituées. En effet, la principale particularité de Skam est que la série se déroule en temps réel. Les personnages vivent leur vie en même temps que les téléspectateurs. Cela rend la diffusion très particulière : au lieu d’avoir un épisode par semaine, tous les mercredis par exemple, de petites vidéos, appelées des « clips » sont postées tous les jours ou tous les deux jours sur le site officiel de Skam. Ces vidéos sont diffusées au moment où l’action est censée avoir lieu, c’est-à-dire que s’il s’agit d’une scène montrant les personnages ayant une conversation en classe à 10h30, le clip est mis en ligne à 10h30 sur le site, et on les voit avoir leur conversation en classe. On ne sait donc jamais quand un clip va être posté. A la fin de la semaine, le vendredi, les clips de la semaine sont compilés pour former l’épisode de la semaine, qui est diffusé à la télé norvégienne et également mis en ligne sur le site.

Les clips durent en général de une ou deux minutes à un quart d’heure. En raison de cela, la durée des épisodes varient considérablement suivant les semaines. Dans la saison 2, par exemple, certains épisodes duraient 20 minutes, tandis que d’autres étaient long de 50 minutes. Cependant, de manière générale, les épisodes font en moyenne une vingtaine de minutes.

Pour augmenter l’aspect extrêmement réaliste et connecté de la série, le site officiel de Skam publie aussi des screenshots des conversations que les personnages ont entre eux par texto ou sur Facebook. Ainsi, entre les clips, on continue à savoir ce qu’ils font, de quoi ils parlent, et ce, toujours en temps réel. Enfin, les personnages ont presque tous un compte Instagram, où ils postent des photos régulièrement (toujours en temps réel par rapport à l’intrigue, je sais, je me répète).

La série a pour le moment 3 saisons (la 3ème se terminant cette semaine – le simple fait d’y penser me donne envie de me foutre la tête dans un volcan), et chaque saison est filmée selon le point de vue d’un des personnages. La première saison avait 11 épisodes et portait sur le personnage d’Eva. La 2ème saison était à propos de Noora et comptait 12 épisodes. Enfin, on découvre le point de vue d’Isak durant la saison 3, d’une durée de 10 épisodes. Une 4ème saison a été confirmée pour le printemps 2017.

La série n’existe que dans sa version originale, c’est-à-dire en VO norvégienne. Cependant, on trouve sur Internet les épisodes en VOSTENG et VOSTFR (vous retrouverez les liens VOSTFR à la fin de cet article).

Maintenant que vous savez tout sur le fonctionnement de la série, il est temps pour moi de vous expliquer pourquoi Skam est une série merveilleuse et mérite totalement son succès.

Voici une liste non-exhaustive des nombreux atouts de cette série :

–       Son réalisme. Si vous avez entre 15 et 20 ans (et encore, je pourrais prendre bien plus large), vous vous reconnaitrez forcément dans la série et ses personnages. L’équipe des scénaristes a passé 6 mois sur les routes de Norvège pour interroger des adolescents à propos de leur vie quotidienne, de leurs problèmes, leurs espoirs, leurs rêves, afin de toujours trouver un ton juste. Et ça se ressent grandement dans la série, qui réussit à dépeindre ce que c’est d’être un jeune adulte en 2016, sans clichés et sans fioritures. On est même surpris par temps de réalisme et de justesse.

–       Les thèmes qu’elles abordent. A travers l’humour et les scènes de la vie quotidienne, Skam aborde des sujets aussi importants que trop souvent laissés de côté, comme le féminisme, l’homosexualité, les troubles de l’alimentation, la religion, les maladies mentales, les agressions sexuelles, et j’en passe. Tout cela, sans clichés ni excès, en nous faisant passer des messages lourds de sens. Subtilement, Skam a à cœur de lutter contre l’ignorance, l’intolérance, l’homophobie, le sexisme, le racisme, et toutes les formes de préjudices qui existent, et ça marche. Je ne compte plus le nombre de leçons de vie que j’ai tiré de Skam, c’est pour dire.

–       Ses personnages. Si vous ne souhaitez pas être parent, fuyez Skam, car au bout de quelques épisodes, vous voudrez tous les adopter. Tous les personnages sont attachants, bien dépeints, extrêmement bien joués, adorables, et on n’a qu’une envie, c’est de tous les protéger. A ce stade, je donnerais ma vie pour le bonheur de ces gosses. Et puis, ils sont tous hauts en couleur, avec des personnalités bien distinctes et toutes passionnantes. On y retrouve des filles tantôt fortes, badass et indépendantes, tantôt discrètes et pleines de gentillesse, des garçons représentés sans masculinité toxique, avec humour et bienveillance, des adolescents qui se cherchent et se trouvent, etc. Et on en redemande.

–       Son humour. Skam se veut réaliste, moderne et éducative, et pour cela, l’humour est une de ses meilleures armes. On rit, beaucoup, et ça fait du bien.

–       Les relations entre les personnages. On a le plaisir de voir, dans Skam, des amitiés à toutes épreuves, où l’on se soutient, on se défend et on s’accepte, quoi qu’il arrive. Sans oublier les histoires d’amour, que l’on a presque le sentiment de vivre : on rit, on pleure, on espère, avec passion et tendresse. Les personnages sont merveilleux, et les interactions entre eux le sont encore plus.

–       Sa bande-son : une vraie merveille, avec des chansons qui s’accordent toujours parfaitement à l’action. On y retrouve des tubes de pop norvégienne, en passant par des morceaux de Kanye West ou NAS, sans oublier la mélodie de « Baby » de Justin Bieber, et bien d’autres encore. Sérieusement, c’est certainement la meilleure BO de série que je connaisse.

–       Ses intrigues. Toujours intéressantes sans être invraisemblables, on est très vite entrainé dans le quotidien de ces ados norvégiens. L’évolution des personnages est importante, significative et bien orchestrée, à tel point qu’on a le sentiment de grandir avec eux. On apprend à s’accepter, à s’aimer, à garder espoir à leurs côtés, et c’est merveilleux.

Je pourrais continuer cette liste très longtemps, mais je ne voudrais pas tout vous spoiler 😉 Cela fait déjà plusieurs (très) bonnes raisons de regarder Skam, il me semble ! L’engouement dont la série fait l’objet est, je vous assure, totalement mérité, et c’est certainement la meilleure série que je connaisse (et croyez-moi, je connais beaucoup de séries). Ca a un côté extrêmement rafraichissant de voir une série enfin capable de représenter les adolescents sous un jour si réaliste, et qui, en plus, diffuse de si beaux messages. Skam m’a fait rire aux éclats, émue aux larmes, appris tant de choses sur moi, aidée à garder espoir quand je pensais ne plus pouvoir le faire, redonné confiance quand je pensais m’être perdue.

Je vous le promets, vous ne serez pas déçus.

Pour regarder Skam en VOSTFR :

–       Saison 1 : https://drive.google.com/drive/folders/0B9FmZnemKafbVjhvTXRndnpzTEU

–       Saison 2: https://drive.google.com/drive/folders/0B9FmZnemKafbSklvS256TFgzdjA

–       Saison 3: https://drive.google.com/drive/folders/0B9FmZnemKafbbUIwSmYyd0s4VW8

Si vous êtes déjà un des fidèles de Skam, laissez-nous votre avis dans les commentaires (libre à vous de compléter ma liste de raisons de regarder). Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce que vous faites encore là, allez combler vos lacunes, voyons ! On en reparlera quand vous serez accros 😉

N’hésitez pas à partager cet article à vos amis quand ils vous demanderont pourquoi vous voulez soudainement apprendre à parler le norvégien, à votre mère quand elle vous trouvera en train de pleurer devant votre ordinateur sans raison apparente, à votre père quand il vous demandera pourquoi Oslo est votre nouvelle ville préférée, à votre cousine, à votre chien, à votre chat, à votre poisson rouge, bref, prêchez la bonne parole

Prenez soin de vous et des autres,

Je vous embrasse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s