Sur vos écrans

13 Reasons Why, la nouvelle réussite de Netflix sur le suicide et le harcèlement

Une semaine après sa sortie, me revoilà pour vous parler de la dernière nouveauté série de Netflix, 13 Reasons Why. Cette série de 13 épisodes raconte l’histoire d’Hannah, une adolescente victime de harcèlement qui se donne la mort, et laisse derrière elle treize cassettes contenant les treize raisons qui l’ont poussée au suicide. 13 Reasons Why, c’est aussi l’histoire de Clay, un lycéen tranquille et sans histoire, qui reçoit ces cassettes et va découvrir, au fil de leur écoute, les derniers mois de la vie d’Hannah, et ce qui fait qu’elle a souhaité en finir. Et puis, c’est aussi l’histoire de Justin, Jessica, Alex, et beaucoup d’autres, tous présents sur ces cassettes, tous en partie responsables de la mort de leur camarade.

Cette série, produite par Selena Gomez, a bénéficié d’une bonne promotion de la part de Netflix et était extrêmement attendue. Tirée du livre du même nom écrit par Jay Asher, l’intrigue laissait entrevoir un show intéressant, et tous les ingrédients semblaient être réunis pour en faire le nouveau succès de la plateforme de streaming en ligne, après l’engouement autour de Stranger Things l’été dernier.

Laissez-moi vous dire que ça n’a pas loupé. A peine une semaine après sa sortie, les critiques sont excellentes, tant au niveau de l’intrigue que de la réalisation en passant par le jeu des acteurs, et les réseaux sociaux n’ont pas été en reste pour acclamer la série.

Après avoir binge-watché les treize épisodes en l’espace de trois jours (au détriment de mes cours et de ma santé mentale), je juge ce succès amplement mérité.

13 Reasons Why aborde avec maturité et honnêteté des sujets graves autour desquels une discussion plus importante doit être démarrée. Parmi eux, le harcèlement scolaire, le suicide, les agressions sexuelles, la culture du viol. Loin d’être une simple teen-drama sur le mal-être adolescent, 13RW ne prend pas ses spectateurs pour des enfants, et n’hésite pas à utiliser des scènes percutantes, voire parfois choquantes, pour faire passer son message.

Chaque épisode représente une cassette, et chaque cassette porte sur une personne qui a participé à la fin tragique d’Hannah. Dans le présent, les adolescents ayant reçu les cassettes tentent de survivre à la culpabilité et d’empêcher que ce qui s’y trouve soit dévoilé, tandis que les parents éplorés d’Hannah attaquent le lycée en justice, tenant l’équipe pédagogique responsable de la mort de leur fille, n’ayant pas vu le mal-être qui l’accablait et le harcèlement qu’elle subissait dans l’établissement.

Pendant treize épisodes, on navigue entre passé et présent : le passé d’Hannah, durant les mois précédents sa mort, dans des scènes aux couleurs vives et chatoyantes, et le présent de Clay, qui écoute les cassettes et revit grâce à la voix de la jeune fille les évènements qui ont causés sa mort, dans une atmosphère sombre et grise, comme si la disparition de la lycéenne avait éteint le soleil.

A travers l’histoire d’Hannah, 13 Reasons Why montre avec efficacité et subtilité à quel point chaque acte peut avoir de tragiques conséquences, et pose des questions primordiales sur la prise en charge du harcèlement et des violences sexuelles. Au-delà du simple divertissement, elle fait réfléchir, et a déjà poussé plusieurs adolescents victimes de harcèlement scolaire à faire entendre leur voix (à ce sujet : http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/05/13-reasons-why-sur-netflix-pousse-des-jeunes-harceles-a-lecol_a_22025389/).

Elle montre aussi les conséquences que peut avoir un suicide sur les proches du défunt, en nous montrant sans détour l’état psychologique des parents d’Hannah, de Clay, et des camarades et amis de la jeune fille. 13 Reasons Why constitue à la fois un témoignage honnête sur le harcèlement et les difficultés rencontrées par les adolescents au lycée et à l’extérieur, mais aussi une réflexion intéressante sur l’après, et les répercussions d’un suicide, auquel on pense malheureusement assez peu.

En plus de cela, 13 Reasons Why se dote d’un casting cinq étoiles de jeunes talents très doués, bien qu’inconnus au bataillon pour la plupart, dont le jeu nous touche en plein cœur. La série, conformément aux exigences de plus en plus virulentes du public, apporte aussi une bonne représentation des personnes de couleur et de la communauté LGBTQ+, et c’est un plaisir de ne pas voir que des personnages blancs et hétérosexuels.

De manière générale, le nouveau bébé de Netflix est extrêmement réussi, et derrière la qualité de la réalisation, du script et du jeu des acteurs, se ressent la volonté de toute l’équipe à l’origine de la série de faire passer au mieux un message absolument primordial.

Cependant, il faut tout de même préciser que l’honnêteté et la violence crue de 13 Reasons Why constituent des armes à double tranchant : si, d’un point de vue artistique, on comprend la décision des réalisateurs quant à certaines scènes, il n’en reste pas moins que les derniers épisodes sont très, très lourds à regarder, et il me parait important de le savoir avant de se lancer. Mieux vaut être psychologiquement bien accroché, car certaines scènes sont extrêmement graphiques et peuvent choquer.

Si vous vous savez sensibles ou avez vécu des évènements susceptibles de ressurgir pendant votre visionnage, vous pouvez consulter ici une liste en anglais de « trigger warnings » pour chacun des épisodes, c’est-à-dire des sujets ou scènes potentiellement choquants qui s’y trouvent (si vous avez besoin d’une traduction, je suis là). La liste peut vous spoiler mais ça me semble mieux que d’être inutilement traumatisé.

Pour résumer, 13 Reasons Why est, malgré sa lourde charge émotionnelle, excellente de vérité et de sensibilité, et elle fait partie de ces œuvres qui, bien qu’ayant une vocation première de distraction et d’entertainment, me paraissent véritablement pouvoir faire avancer les choses dans le bon sens.

Les 13 épisodes sont disponibles sur Netflix depuis le 31 mars. Si vous avez vu la série, n’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en avez pensé !

Prenez soin de vous et des autres,

Jeanne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s